Réaliser la fabrication en réseau pour les clients

Le signal de départ sera donné à Bad Wörishofen au centre de compétence MicroStep : Le congrès spécialisé "Manufacturing 4.0 - Industrie 4.0 dans l'usinage de la tôle", qui se déroulera du 28 au 30 septembre, a pour devise : mettre en réseau, fixer des normes, assumer un rôle de pionnier. Des intervenants de haut niveau issus du monde de la science, de l'économie, des associations et de la politique aborderont le sujet de manière pratique pour les PME. Comme nous l'avons déjà signalé, une initiative des petites et moyennes entreprises, déjà fondée et qui continue de se développer, vise à accroître le potentiel de l'usine intelligente à l'avenir. Dans une interview, Igor Mikulina, directeur général du réseau cofondateur de MicroStep Europe, décrit les avantages qu'il attend de la coopération entre les entreprises et de l'industrie 4.0.

 

Pourquoi MicroStep participe-t-il à une nouvelle initiative des fabricants qui vise à faire avancer le sujet de l'industrie 4.0 dans le traitement de la tôle ?

 

Igor Mikulina : Du point de vue de MicroStep, il ne s'agit finalement que d'une seule chose : comment pouvons-nous créer une valeur ajoutée tangible pour nos clients ? En ce qui concerne l'industrie 4.0, nous sommes rapidement arrivés à la conclusion que le plus grand potentiel peut être réalisé dans le domaine de la fabrication en réseau. Et cette production n'est pas constituée des machines et des systèmes d'un seul fabricant. Si je veux proposer des solutions qui permettent à nos clients de produire plus efficacement, je dois d'abord mettre en réseau les différents fabricants et développer un modèle de coopération solide.

Igor Mikulina

Igor Mikulina, directeur général du cofondateur du réseau MicroStep Europe, voit une valeur ajoutée pour les clients grâce à l'usine numérique en réseau.

Mikulina : L'initiative des fabricants sera présentée au grand public lors du congrès Manufacturing 4.0 qui se tiendra à Bad Wörishofen fin septembre, et les membres fondateurs seront également annoncés. Mais, de manière générale, l'association est ouverte à toute entreprise innovante qui souhaite créer une valeur ajoutée pour ses clients dans le cadre d'une coopération au niveau des yeux.

Car ensemble, nous voulons exploiter le grand potentiel de la fabrication en réseau au profit des utilisateurs de demain. Il s'agit essentiellement de définir une norme contraignante et opérationnalisable pour la fabrication en réseau 4.0, qui constitue une base solide pour les projets de coopération.

 

De quels potentiels parlons-nous en ce qui concerne l'industrie 4.0 ? Pouvez-vous donner un exemple ?

 

Mikulina : L'usine numérique permettra également de mettre en place des solutions beaucoup plus efficaces et flexibles dans le domaine du traitement de la tôle à l'avenir : Avec nos partenaires, nous partons du principe, par exemple, que nous obtiendrons rapidement des résultats intéressants pour nos clients dans certains domaines à valeur ajoutée tels que la maintenance et l'efficacité énergétique ou des ressources.

Prenons l'exemple de la maintenance : en tant qu'exploitant d'une installation de production, je dispose actuellement de dizaines d'appareils, de machines et de systèmes en service. Si je veux assurer une disponibilité maximale des machines ainsi que le respect des normes de sécurité prescrites par la loi, je dois les entretenir régulièrement. J'ai besoin de données sur le temps de fonctionnement et l'intervalle de maintenance recommandé par le fabricant pour chaque équipement. Je dois comparer ces données, puis prendre rendez-vous avec les entreprises chargées de l'entretien. Nous, fabricants de machines et d'installations, pouvons minimiser cet immense effort administratif en mettant nos installations en réseau. À l'avenir, les usines de production en réseau signaleront automatiquement quand elles auront besoin de maintenance. Ensuite, en dialogue avec un système de gestion de la production, on déterminera, par exemple, à quelle plage horaire cette maintenance peut être effectuée le plus favorablement par rapport aux commandes à traiter. S'il existe également un accord-cadre avec l'entreprise chargée de l'entretien, les dates de l'entretien peuvent être convenues automatiquement. Par conséquent, en tant qu'exploitant de l'installation de production, je ne peux recevoir une information sur l'état d'avancement de la commande qu'une fois celle-ci terminée. En d'autres termes : avec des coûts de transaction nettement inférieurs, j'obtiens une disponibilité maximale des machines et je respecte toutes les exigences légales.

 

Vous parlez de l'élaboration d'une norme opérationnalisable - que faut-il entendre exactement par là ?

 

Mikulina : Il ne s'agit pas de réinventer la roue. Il existe déjà des normes pour la fabrication en réseau que nous voulons utiliser dans le réseau - par exemple OPC UA. Nous voulons établir des directives de mise en œuvre inter-fabricants pour une telle norme dans des domaines concrets de valeur ajoutée et ainsi remplir une condition préalable fondamentale pour la fabrication en réseau. La fabrication en réseau serait théoriquement possible même sans cette norme contraignante : aujourd'hui, presque tous les systèmes CNC peuvent être mis en réseau, mais l'effort à fournir est souvent considérable. Une norme, cependant, permet des solutions évolutives : L'effort nécessaire à la mise en réseau entre fabricants serait considérablement réduit.

 

De votre point de vue, où en est l'industrie dans le domaine de l'industrie 4.0 ?

 

Mikulina : À l'heure actuelle, la plupart des fabricants se penchent sur le sujet, mais n'ont pas encore tiré de conclusions concrètes pour leurs propres domaines de recherche et développement. Et si les premières mises en œuvre sont envisagées, la valeur ajoutée créée est généralement limitée à leur propre univers de produits. Toutefois, si l'opérateur dispose alors d'un APP distinct pour chaque système utilisé dans sa production, cela ne réduit que très peu son effort administratif en matière de maintenance, par exemple. Il était donc clair pour nous que le grand potentiel de la production en réseau ne peut être réalisé qu'en coopération avec le plus grand nombre possible d'autres fabricants.

Contact
Devenez membre de la Fondation IndustryFusion et assurez avec nous la compétitivité de l'industrie manufacturière en Europe dans la "nouvelle économie".

© 2020 IndustryFusion Foundation - Tous droits réservés. 

Impression. La confidentialité. Avis de non-responsabilité.
linkedin facebook intérêt pour l'épingle youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank intérêt pour l'épingle youtube twitter instagram